Regroupement Partage : Des solutions nouvelles et ambitieuses

Besoins essentiels
COVID-19
20 septembre, 2021 •  Par Centraide

Dans le milieu communautaire, le choc de la pandémie a servi à la fois d’accélérateur à la création de nouveaux programmes et de révélateur de changements pour d’autres déjà en cours. Il a permis d’apporter des solutions nouvelles et parfois même ambitieuses.

Le Regroupement Partage est sans conteste un organisme coup de cœur des derniers mois qui s’est démarqué par sa flexibilité pour apporter des changements afin de répondre aux besoins accrus, et ce, sans craindre de bousculer ses façons de faire.

Face à la hausse marquée des demandes d’aide alimentaire au cours de la dernière année, le Regroupement Partage a mis en place de nouveaux services (distributions alimentaires d’urgence et paniers saisonniers Cultiver l’Espoir), revu et bonifié certains programmes réguliers (Opération sac à dos et Magasins-Partage de Noël), en plus de se lancer dans la distribution de matériel de protection pour les intervenants sur le terrain.

Il a été et continue d’être un acteur clé pour approvisionner les organismes en sécurité alimentaire des quartiers montréalais qui à leur tour distribuent les denrées au sein de leur communauté.

Le succès est retentissant!

250 000 personnes

rejointes* maintenant
grâce aux initiatives du
Regroupement Partage

78 000 personnes

rejointes annuellement
avant la pandémie

« L’importance pour nous était de répondre à la population et aux quartiers qui étaient complètement débordés par la situation, complètement dépassés, ne savaient plus où donner de la tête, mais aussi ne savaient pas quoi faire devant cette situation. On s’est assis toute l’équipe ensemble et j’ai demandé : Est-ce que vous désirez me suivre dans cette folle aventure de faire tout ce qu’on peut pour répondre aux besoins? Ils ont dit oui et on a développé un plan d’action en une semaine.

On a été capable de le faire grâce à la volonté de l’équipe, mais aussi la crédibilité du Regroupement et l’appui des partenaires qui ont été au rendez-vous. Si on n’avait pas eu ça, si on n’avait pas eu cette structure solide sur laquelle on travaille depuis 24 ans, on n’aurait pas été capable. On ne recommençait pas à zéro, on avait déjà quelque chose d’installé dans les quartiers. »

– Sylvie Rochette, directrice générale
Regroupement Partage

©Facebook - Regroupement Partage

Approvisionnement alimentaire d’urgence

Ils ont d’abord mis sur pied l’Approvisionnement alimentaire d’urgence. Sans dédoubler les services offerts, le Regroupement a offert des denrées complémentaires à celles offertes par les grandes banques alimentaires comme des fruits et légumes frais et des produits protéinés. « On n’a pas juste donné des denrées, on a consulté, on a été à l’écoute, on a trouvé des solutions pour faciliter le travail des organismes et pour que les denrées se rendent à la population. » 41 000 personnes dans le besoin ont été rejointes par cette initiative.

©Facebook – Regroupement Partage

©Facebook - Regroupement Partage

Cultiver l’Espoir

Ils ont ensuite bonifié le programme Cultiver l’Espoir d’un volet de distribution de paniers saisonniers. Cultiver l’Espoir, c’est d’abord un projet de culture de grande surface sur des terres inexploitées et revalorisées par des jeunes en réinsertion sociale. Ils y cultivent des légumes de longue conservation (carottes, choux, rutabagas, betteraves, pommes de terre) qui sont remis à l’automne et au cours de l’hiver aux banques alimentaires et aux organismes communautaires. « Avec la fermeture des restaurants et avec le manque de certaines denrées en épicerie, il y a eu une diminution importante des surplus de fruits et légumes que les supermarchés remettent normalement aux organismes communautaires. » En collaboration D-Trois-Pierres, partenaire agricole du Regroupement Partage, l’organisme a pu distribuer 6 000 paniers de fruits et légumes à des familles en situation précaire.

©Facebook – Regroupement Partage

©Facebook - Regroupement Partage

Opération sac à dos

L’Opération sac à dos qui revient chaque automne pour soutenir les familles au moment de la rentrée a également été adaptée. Aux sacs à dos, boîtes à lunch et fournitures scolaires neuves se sont ajoutés des couvre-visages et des bouteilles d’eau réutilisables. De plus, l’offre de denrées alimentaires a été augmentée afin de mieux remplir les frigos des familles et les boîtes à lunch des enfants. 19 000 personnes dont 7 000 enfants sont heureux de bénéficier de ce projet cet automne. Aussi, plutôt que de remettre les fournitures scolaires en vrac aux quartiers comme il le faisait auparavant, le Regroupement s’est chargé de remplir les sacs à dos afin d’alléger encore une fois le travail des organismes. « On a transformé un gymnase d’école en entrepôt en partenariat avec la CSDM. On a fait venir toute la marchandise. On a fait une chaine de montage avec des bénévoles pendant deux semaines pour remplir les sacs qu’on a livrés tout montés dans les quartiers. »

©Facebook – Regroupement Partage

Et pour boucler l’année, l’Aide alimentaire hivernale d’urgence venue remplacer les Magasins-Partage de Noël 2020, la digne alternative aux traditionnels paniers de Noël, sera de nouveau accessible cette année. De plus grande envergure et de plus longue durée, ce programme a permis de distribuer des denrées alimentaires à 63 000 personnes l’hiver dernier par l’entremise d’une vingtaine d’organismes communautaires répartis dans autant de quartiers montréalais.

Centraide soutient le Regroupement Partage depuis sa création en 1997. Le Fonds d’urgence COVID-19, ainsi que le Fonds d’urgence pour l’appui communautaire sont venus appuyer ces initiatives développées sur des chapeaux de roue grâce à une expertise et une connaissance du terrain inestimables. C’est sur des organismes comme le Regroupement Partage que repose toute la crédibilité du milieu communautaire.

En 2020, le projet Cultiver l’Espoir a remporté le prix Solidaires Mobilisation. Ce prix, décerné par Centraide du Grand Montréal, est remis à une table de quartier ou à un groupe d’organismes qui se démarque par la réalisation d’une action collective mobilisatrice ayant contribué au développement social de sa communauté.