Investir judicieusement
et obtenir des résultats marquants

Outre les 25,6 M$ accordés aux organismes depuis mars 2020 pour les aider à faire face à la pandémie de COVID-19, 49,3 M$ ont été investis en 2020-2021 dans les communautés du Grand Montréal auprès de 350 organismes et projets communautaires. Ces investissements s’articulaient autour de quatre champs d’action.

Soutenir la réussite
des jeunes

32 %

de nos investissements

15,7 M$

investis

160

organismes soutenus incluant le PIC


À Montréal, près d’un enfant sur quatre grandit dans la pauvreté

Grandir dans la pauvreté augmente le risque de cumuler des difficultés tout au long de la vie. Dès la naissance, les enfants nés dans des familles pauvres sont désavantagés. La pauvreté a des répercussions sérieuses sur leur bien-être, leur développement, leur réussite scolaire, leurs habitudes de vies, leurs comportements et leur santé. Ils sont plus nombreux à commencer leur parcours scolaire avec un retard et à décrocher de l’école avant d’avoir obtenu leur diplôme. Sans diplôme, ils risquent de toucher un revenu inférieur, d’avoir de moins bonnes conditions de vie et ainsi de s’inscrire dans un cycle de pauvreté qu’ils auront de la difficulté à éviter pour leurs enfants.

Notre approche

Accompagner les jeunes tout au long de leur parcours jusqu’à la vie adulte afin qu’ils se développent pleinement, trouvent leur voie et deviennent des adultes accomplis et engagés dans leur communauté.

Nos stratégies

  • Stimuler le développement des tout-petits
  • Encourager la persévérance scolaire
  • Appuyer les parents et les familles
  • Prévenir l’itinérance

Quelques résultats

90 000 enfants et parents sont rejoints par notre réseau d’une trentaine de maisons de la famille implantées dans le Grand Montréal qui offrent aide et soutien.

90 % des jeunes décrocheurs retournent à l’école après leur séjour à l’Ancre des jeunes, un organisme du quartier Verdun.

850 jeunes marginalisés reçoivent chaque année le soutien des travailleurs de rue de Pact de rue.

Assurer
L’essentiel

19 %

de nos investissements

9,3 M$

investis

125

organismes soutenus incluant le PIC


Dans le Grand Montréal, un ménage locataire sur trois est mal logé

Un logement, ce n’est pas qu’une adresse. C’est un lieu où l’on peut se poser et se sentir suffisamment en sécurité pour se bâtir une vie enrichissante. On considère qu’un ménage est mal logé lorsqu’il vit dans un logement inadéquat (trop petit, isolé ou insalubre) ou qu’il y consacre plus de 30 % de ses revenus. Lorsque les revenus sont minces, il est impossible de ne pas excéder ce ratio. Et comme le loyer et les comptes passent d’abord vient l’obligation de couper sur d’autres besoins essentiels comme se nourrir, se vêtir, se déplacer, s’éduquer et se divertir.

Notre approche

Permettre l’accès à des logements abordables, adéquats et en quantité suffisante et miser sur des solutions durables qui conduisent à l’autonomie alimentaire des personnes, des familles et des communautés.

Nos stratégies

  • Faciliter l’accès à un logement
  • Assurer la sécurité alimentaire

Quelques résultats

40 000 personnes font appel chaque année aux organismes logement de leur quartier pour obtenir de l’information ou du soutien (recherche de logement, démarches administratives, insalubrité, défense des droits, etc.).

1 207 personnes ont participé l’an dernier aux activités de cuisine collective du dépôt, Centre communautaire en alimentation du quartier Notre-Dame-de-Grâce.

x15 c’est l’effet levier de chaque dollar investi à Moisson Montréal qui permet de distribuer 15 $ de nourriture à des organismes qui répondent à plus de 640 000 demandes d’aide alimentaire chaque mois.

Pause-famille

Briser l’isolement
social

26 %

de nos investissements

12,8 M$

investis

167

organismes soutenus incluant le PIC


Dans le Grand Montréal, plus de la moitié des immigrants récents vivent dans la pauvreté

Certains groupes de la population risquent plus que d’autres de vivre en situation de pauvreté et d’exclusion sociale, soit parce qu’ils traversent une situation difficile (perte d’emploi, bouleversements familiaux, problème de santé mentale, parcours migratoire difficile, etc.) ou encore en raison de leur condition (orientation sexuelle, identité de genre, âge, handicap, origine ethnoculturelle, etc.).

Notre approche

Bâtir des milieux de vie diversifiés qui reconnaissent, respectent et apprécient l’éventail complet des expériences, des valeurs et des opinions de chacun et favorisent la pleine participation et la contribution de tous.

Nos stratégies

  • Briser l’isolement des aînés
  • Favoriser l’inclusion des personnes handicapées
  • Soutenir l’intégration des personnes immigrantes et des réfugiés
  • Aider les personnes en situation de crise

Quelques résultats

830 aînés sont rejoints directement dans leur milieu de vie (HLM et tours d’habitation) par les intervenants de Projet changement, un organisme du quartier Plateau Mont-Royal.

354 nouveaux arrivants ont participé l’an dernier aux ateliers offerts par nos organismes, leur permettant de mieux comprendre la culture québécoise dans une perspective d’inclusion.

2 476 proches de personnes ayant des problèmes de santé mentale ont reçu l’an dernier le soutien de l’Association québécoise des parents et amis de la personne atteinte de maladie mentale (AQPAMM).

Bâtir des milieux
de vie rassembleurs

23 %

de nos investissements

11,3 M$

investis

148

organismes soutenus incluant le PIC


Plus de 350 organismes communautaires et projets collectifs sont en action dans plus de 80 communautés du Grand Montréal grâce à notre soutien

Les organismes communautaires jouent un rôle de premier plan dans la lutte contre la pauvreté et l’exclusion. Ils sont sur la première ligne pour répondre aux besoins des personnes vulnérables, mais aussi pour améliorer les conditions de vie de façon durable et pour dynamiser la vie de quartier. L’environnement dans lequel ils évoluent est en constante transformation et se complexifie faisant appel à une multitude de nouvelles connaissances, compétences et habiletés.

Notre approche

Renforcer la capacité des organismes à accomplir leur mission et à se mobiliser pour réaliser des actions collectives qui ont plus d’impact sur la réduction de la pauvreté.

Nos stratégies

  • Dynamiser la vie de quartier
  • Encourager l’action bénévole
  • Renforcer les compétences et le leadership des organismes communautaires

Quelques résultats

38 tables de quartier regroupant des organismes communautaires, des institutions (écoles, corps policiers, arrondissements, établissements de santé), des acteurs économiques et des citoyens s’activent dans le Grand Montréal pour améliorer les conditions de vie de leur communauté.

53 organismes présents dans le Grand Montréal mettent en relation des milliers de bénévoles et des centaines d’organisations à vocation sociale.

190 leaders communautaires ont bénéficié de la formation de leadership rassembleurMC offerte par Centraide et l’organisme Dynamo depuis 13 ans.