Se loger : un besoin essentiel de plus en plus difficile à combler

Besoins essentiels
27 juin 2022 •  Par Centraide

Le Grand Montréal est plongé dans une profonde crise du logement.

À quoi reconnaît-on une crise du logement?

Rareté : pénurie de logements

Inabordabilité : flambée du coût des logements

Combien coûte un logement de deux chambres dans le Grand Montréal?

La hausse la plus importante depuis le début des années 2000.

C’est sur l’île de Montréal que le coût du loyer est le plus élevé, mais la région de Laval fait face à une hausse fulgurante.

Logement de deux chambres. Variation sur deux ans (2019-2021).
*Données partielles en fonction de la disponibilité.

Plusieurs quartiers sont gravement touchés

Il s’agit pour la plupart de quartiers où résident un nombre important de personnes à faible revenu.

Montréal-Nord, +19 %, Laval-des-Rapides, +23 %, Chomedey, + 18 %, Pointe-Claire, +15 %, Montréal-Est, +18 %, Hochelaga-Maisonneuve, +15 %, Parc-Extension, +16 %, Verdun, +15 %

Quartiers présentant une variation sur deux ans (2019-2021) de plus de 15 % pour tout type de logements (studios, une chambre, deux chambres, etc.).

Des constats inquiétants

Des milliers de personnes sont actuellement dans une situation d’extrême vulnérabilité

  • Plusieurs sont contraints de vivre dans des logements inadéquats (trop chers – trop petits – isolés – insalubres)
  • Certains habitent chez des proches ou se regroupent à plusieurs sous un même toit
  • D’autres sont à la rue

Il existe des solutions

Pour les personnes en situation de pauvreté, ces solutions passent notamment par le développement de logements sociaux. En période de crise, elles passent par une série de mesures pour soutenir les personnes sans logement et celles qui font face à un problème. Les organismes communautaires appuyés par Centraide travaillent en ce sens.