Les travailleurs de rue interviennent désormais dans le monde virtuel

Réussite des jeunes
Santé mentale
10 février 2022 •  Par Centraide

Centraide du Grand Montréal est fier de soutenir le Travail de Rue Île-de-Laval (TRIL) dont la mission est d’offrir un milieu de vie sécuritaire afin de favoriser le mieux-être des jeunes, des jeunes à risque d’itinérance ou en difficulté de 12 à 21 ans sur le territoire de Laval et sensibiliser la population aux besoins de ceux-ci.

Pour cela, le TRIL offre de nombreux services tels que l’accueil et la référence, des activités de prévention auprès des jeunes, un suivi individualisé, le développement de compétences personnelles et sociales (responsabilisation, autonomie), l’hébergement, l’insertion sociale, la formation, la vie associative, des activités de groupe et tout un réseau d’entraide.

Les travailleurs de rue se donnent à 100 % afin de créer une relation de confiance avec les jeunes. Faut-il encore être en mesure de tisser des liens comme l’explique Denis LaRue-Fréchette, directeur du TRIL :

« Avant la pandémie, nous constations que la fréquentation des jeunes dans plusieurs milieux avait grandement diminué et nous avions le désir de rejoindre les jeunes gamers qui étaient souvent isolés de par leurs centres d’intérêts ou mode de vie. Les rejoindre jusque dans leur chambre, leurs sous-sols ou en déplacement sur leur cellulaire. »

Le TRIL l’a bien compris, tous les moyens sont bons pour aider. Le Projet Gamer de rue prend ainsi le relais. Dès son déploiement, il a su capter l’intérêt des jeunes. Si bien qu’après quatre mois d’activité, le projet eut besoin de fonds afin d’acquérir les équipements nécessaires identifiés avec les jeunes et les différents partenaires. Centraide du Grand Montréal a donc participé au financement nécessaire à sa poursuite.

« Le projet s’est aussi avéré être un très bon moyen pour faire de l’éducation populaire et de la réduction des méfaits en lien avec l’utilisation des technologies de l’information et de la communication. »

—Denis LaRue-Fréchette
Directeur, Travail de Rue Île-de-Laval (TRIL)

Précurseurs dans ce domaine, les intervenants du TRIL s’adaptent à cette nouvelle réalité. Adaptabilité et amélioration continue sont au cœur de ce projet innovant. Comme l’explique le directeur, son « équipe de gamer de rue expérimente et ajuste régulièrement ses façons de faire pour s’ajuster aux besoins des jeunes et trouver les meilleures pratiques en liens avec la réalité de leur “clientèle” et les limites que l’utilisation des technologies de l’information et des communications peuvent amener. »

Anatomie du Projet Gamer de rue

Prévention

L’équipe du TRIL utilise divers outils tel que Discord (logiciel propriétaire gratuit de VoIP et de messagerie instantanée) pour échanger avec les jeunes, prendre de leurs nouvelles, lancer des discussions répondre aux questions et partager des informations hebdomadaires et ce même pendant le congé des fêtes.

Intervention formelle et informelle

L’organisme peut compter sur deux de ses intervenants – Damien et Geneviève – pour réaliser régulièrement des interventions formelles et informelles auprès de jeunes plus difficiles à rejoindre autrement (surtout les jeunes connus de l’intervenant et/ou déjà en suivi).

Confidentialité absolue

Comme l’explique Denis LaRue-Fréchette, « l’aspect de confidentialité est un élément particulièrement sensible de l’intervention en ligne. Nous devons nous assurer que les jeunes sont conscients des limites des différentes plateformes en termes de respect de la confidentialité et leur proposer des alternatives plus sécuritaires s’ils/elles le désirent (téléphone ou rencontre présentielle). »

« L’intervention en ligne apporte donc son lot de précautions supplémentaires et peuvent être très délicates. »
—Denis LaRue-Fréchette

Le Projet Gamer de rue, conçu par Geneviève Dion (travailleuse de rue), n’en est qu’à ses prémices. Les interventions dans la sphère numérique ont prouvé leur complémentarité avec les interventions de rue. Sans le financement de Centraide du Grand Montréal, de la Fondation du Grand Montréal et du Fond Place-du-Souvenir (Ville de Laval), ce projet n’aurait pas pu voir le jour.

Projet Gamer de rue en quelques chiffres 

(du 26 novembre 2020 et le 26 février 2021)

  • 2 850 jeunes rejoints sur 6 plateformes différentes;
  • 66 périodes de jeux avec des jeunes Lavallois avec qui nous entretenons des contacts réguliers;
  • 47 interventions réalisées;
  • 3 intervenants à temps partiels cumulant 142 heures de jeux, de préparation au jeu et d’intervention en ligne;
  • 50 heures de « gaming pur ».