Envies suicidaires, apprenez à détecter les signes avant-coureurs

Santé mentale
13 janvier 2022 •  Par Centraide

Le suicide frappe de plein fouet les familles, amis et collègues des victimes. Pour beaucoup, après la stupéfaction et la peine vient l’incompréhension. La même question revient sans cesse : Pourquoi je n’ai rien vu venir ?

Pour la Semaine nationale de prévention du suicide du 30 janvier au 5 février 2022, Centraide du Grand Montréal souhaite relayer le message de Suicide Action Montréal, organisme communautaire soutenu par Centraide. Vous pourrez ainsi apprendre à identifier les signes avant-coureurs, listés ci-dessous.


Quand une personne utilise des
propos dévalorisants
  • Parler du suicide ou du désir « d’en finir »
  • L’autocritique fréquente, la faible estime de soi, une grande susceptibilité
  • Le désespoir
  • Faire des adieux
Quand une personne présente ces
signes inquiétants
  • Le repli sur soi et l’abandon des activités habituelles
  • Rédiger des documents de dernières dispositions, faire des dons, des legs
  • Avoir un intérêt marqué pour ce qui est en rapport à la mort
  • Faire des recherches sur les méthodes ou les moyens de se suicider
  • Des comportements à risque
  • Les modifications du comportement
  • Les changements physiques
  • La sérénité et le détachement soudains

Ou encore retrouver sur le site de Suicide Action Montréal une liste (non-exhaustive) de facteurs de risques, des populations vulnérables ainsi que des facteurs de protection.