Le bénévolat se renouvelle afin de répondre aux besoins des personnes vulnérables

Bénévolat
20 avril, 2021 •  Par Centraide
bénévolat

Force est de constater que la pandémie ne parvient pas à distendre le tissu social, bien au contraire. Certes, les défis à relever se multiplient. Certains bénévoles ont dû abandonner leur mandat en raison des activités qui ont été suspendues ou des risques sanitaires. Mais c’était sans compter sur l’ingéniosité des organismes communautaires.

Parmi toutes ces belles initiatives, nous vous proposons d’en découvrir trois. Des exemples qui prouvent que tout est possible lorsque l’on unit nos forces (Centraide, organismes communautaires, bénévoles, et donateurs).

De nouveaux services pour mieux aider

Le Centre d’action bénévole de Boucherville (CABB) s’est adapté en prenant un virage numérique afin de proposer de nouvelles activités. L’originalité repose ici sur l’appui de bénévoles qui permettent notamment aux aidants naturels de se familiariser à des outils numériques tels que Zoom, ou encore qui offrent une aide professionnelle à domicile pour s’occuper de l’aîné pendant la conférence offerte par le CABB. Efficacité et tranquillité d’esprit sont alors au rendez-vous.

Correspondances, le projet qui fait du bien

Projet Changement, un organisme situé sur le Plateau-Mont-Royal, fait face à une demande accrue des aînés alors que le nombre de bénévoles pour y répondre a fondu comme neige au soleil. Plusieurs personnes aidées ayant plus de 70 ans, il était essentiel de répondre à la demande. Pour cela, l’organisme a dû revoir et adapter ses pratiques et privilégier le recours au virtuel et au téléphone pour joindre les personnes.

Dès les deux premières semaines du confinement, 1 400 interventions téléphoniques ont ainsi été effectuées pour s’assurer que les aînés allaient bien, qu’ils avaient de quoi se nourrir, qu’ils pouvaient compter sur le soutien de proches, etc. Projet Changement peut ainsi maintenir le filet de protection déployé autour des aînés, notamment en matière de santé mentale. Des appels d’amitié pour briser l’isolement et des petits groupes de soutien « Mieux vivre le confinement » comptent ainsi parmi les activités proposées.

Mais qu’en est-il des aînés qui n’ont pas accès à Internet?

Chaque mois, dans le cadre du projet Correspondances, du courrier personnalisé est envoyé par un groupe de bénévoles et par des intervenants à quelque 230 aînés permettant de créer un espace pour se confier en retour grâce à des enveloppes affranchies; le tout suivi d’un appel personnalisé. Le lien est ainsi maintenu afin de s’assurer d’intervenir en cas de besoin et de prévenir une dégradation de l’état de santé mentale ou physique des personnes. Des activités stimulantes sont également proposées dans le contenu envoyé.

L’action de Projet Changement est d’autant plus pertinente que nombre d’aînés sont confrontés à la solitude.

Des bénévoles qui ont à cœur la réussite des jeunes

Diapason-Jeunesse, organisme lavallois, a pour mission de contribuer à la persévérance scolaire chez les jeunes de 12 à 17 ans. Sa cinquantaine de bénévoles intervient auprès des jeunes en leur offrant des sessions de tutorat en ligne ou en personne selon les besoins (aide aux devoirs, leçons, etc.) pour les aider à maintenir le cap sur la réussite scolaire. Ils offrent également des activités de mentorat (activités en personnes en petits groupes en respectant les règles sanitaires, où les jeunes peuvent suivre des ateliers de musique, d’arts visuels, d’orientation de carrière, de recherche scientifique, etc.). Ces activités aident à rompre l’isolement des jeunes et à leur faire découvrir leurs champs d’intérêt, tout en développant leur estime d’eux-mêmes.

L’organisme compte également des pairs-aidants, de jeunes bénévoles, souvent étudiants au cégep et ayant parfois déjà fréquenté l’organisme. Ces jeunes offrent leur aide aux élèves du secondaire qui peuvent, sur rendez-vous et en toute sécurité, aller au café étudiant le CafARDEUR pour faire leurs travaux scolaires quelques fois par semaine. Ce lieu accueillant et stimulant met en place les conditions favorables à la persévérance et au raccrochage scolaires.

  • Centraide du Grand Montréal soutient 12 centres d’action bénévole (CAB).
  • En mars dernier lors du mois de la nutrition, un groupe d’une quarantaine de bénévoles des Cyclistes solidaires a distribué avec le courrier des denrées pour que les aînés puissent se préparer des soupes-repas.
  • Diapason-Jeunesse : 138 jeunes sont inscrits aux activités.

Vous souhaitez vous investir et donner le meilleur de vous-même pour aider votre communauté?