Un filet de sécurité autour des familles

Réussite des jeunes
19 mai 2022 •  Par Centraide

On les connaît sous le nom de Maisons de la famille ou encore d’organismes communautaires famille. On les retrouve dans la majorité des quartiers du Grand Montréal. La P’tite Maison de Saint-Pierre dans Lachine, La Maison La Virevolte dans le Vieux-Longueuil ou encore la Maison de la famille du Centre communautaire Val-Martin à Laval en sont quelques exemples. Ces organismes ouvrent leurs portes aux familles et aux parents du quartier avec le même objectif : améliorer leurs conditions de vie et favoriser leur empowerment.

Le renforcement du rôle parental occupe une place centrale dans la mission de ces organismes, ainsi que l’intervention auprès des familles et des parents plus vulnérables et à plus grand risque de pauvreté et d’exclusion : les jeunes parents, les familles monoparentales, les familles immigrantes et celles qui vivent dans des HLM, notamment.


Avec l’inflation qui sévit, on redoute que la clientèle des organismes communautaires famille augmente. Certaines familles qui arrivaient tout juste à s’en sortir ont basculé dans la pauvreté et ont maintenant besoin d’aide pour assurer leurs besoins essentiels. Après deux ans de pandémie et d’isolement, d’autres familles recherchent un réseau d’entraide dans leur communauté.

Des organismes qui ratissent large

Les organismes famille se distinguent par le riche éventail d’activités qu’ils offrent. Ils ratissent large pour s’adapter aux multiples besoins des familles et ainsi former un réel filet de sécurité autour d’elles.

Bienvenue à la maison!

On y vient pour rencontrer d’autres parents qui vivent des situations semblables, développer des compétences, obtenir un peu de répit, offrir à ses enfants un environnement accueillant et stimulant et prendre part à de nombreuses activités.

Besoin d’aide?

On s’y dépose en toute confidentialité et sans jugement. Que ce soit sur place dans les locaux de l’organisme ou même parfois à domicile, des intervenantes communautaires sont à l’écoute des parents pour les aider à trouver des solutions et les accompagner dans leurs démarches.

Besoin de changer d’air?

On s’y dirige quand on a besoin de sortir de la maison et de voir du monde. C’est l’endroit idéal pour venir jaser avec d’autres parents dans un groupe d’entraide, un café-rencontre ou un dîner-causerie.

Besoin de répit?

On y reconduit son enfant pour participer à une activité, faire des courses ou chercher du travail. Plus que des services de garde occasionnels, les haltes-répit des organismes communautaires famille sont des milieux stimulants où les tout-petits peuvent s’exprimer, socialiser, s’amuser et développer des habiletés.

Besoin de participer?

On y trouve une vaste programmation d’activités abordables, éducatives et divertissantes. Des activités à faire avec ou sans les enfants, avec d’autres parents ou familles : causeries, conférences, groupes d’entraide, ateliers de soutien au rôle parental, ateliers parents-enfants, découverte du quartier, sorties familiales, cuisines collectives, activités intergénérationnelles, etc.

Notre contribution au bien-être des familles

90 000 enfants et parents sont notamment rejoints par notre réseau d’une trentaine de maisons de la famille implantées dans le Grand Montréal qui offrent aide et soutien.