Lancement de la campagne 2021

29 septembre, 2021 •  Par Cristina Roque

La pauvreté peut toucher tout le monde

Centraide, le plus important investisseur non gouvernemental dans le domaine sociocommunautaire, lance aujourd’hui sa campagne de collecte de fonds annuelle. Jusqu’à la fin décembre 2021, le grand public et les employeurs et employés sont invités à joindre le mouvement afin de recueillir des dons qui serviront à améliorer les conditions de vie des personnes les plus vulnérables.

Les Centraide du Québec, présents dans toutes les régions, soutiennent annuellement quelque 1 500 organismes et projets communautaires qui dépendent de cette grande campagne pour répondre aux besoins essentiels des personnes en situation de pauvreté ou de vulnérabilité. Soulignons par ailleurs que la situation de plusieurs d’entre elles s’est aggravée dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Ces organismes de proximité, souvent moins connus que les grandes causes visibles, offrent des services adaptés à chacune des régions.

« En tant que bâtisseur communautaire, Centraide possède une expertise sociale unique et joue un rôle mobilisateur dans les communautés. Dès le début de la pandémie, Centraide a mobilisé des ressources et des partenariats pour veiller à ce que les gens aient accès à des services communautaires essentiels. Mais, encore aujourd’hui, ce sont près de 1,2 million de personnes qui sont toujours en situation de pauvreté au Québec. Chaque don recueilli continuera d’être investi avec rigueur, là où les besoins sont les plus importants, en fonction des enjeux et des défis de chaque communauté. Il reste encore beaucoup à faire et nous avons besoin du soutien de tous pour continuer de répondre à des besoins criants », souligne Claude Pinard, président et directeur général de Centraide du Grand Montréal.

Le nombre de personnes en situation de pauvreté sous-estimé

La campagne Centraide donne également l’occasion de conscientiser la population à l’importance de la réduction des inégalités amplifiées par la pandémie et d’une relance socioéconomique équitable et inclusive. Selon un récent sondage Léger, les répondants sous-estiment le nombre de personnes vivant sous le seuil de pauvreté au Québec. Cependant, trois répondants sur quatre sont d’avis que la situation de la pauvreté au Québec s’est détériorée depuis le début de la pandémie.

 « La crise sanitaire a mis en lumière des problèmes sociaux souvent cachés. L’appui des donateurs dans les prochains mois sera donc crucial. En soutenant Centraide, nous nous donnons la possibilité d’apporter des changements sociaux durables, de bâtir des communautés plus fortes, plus prospères et plus équitables pour tous, 365 jours par année que ce soit, entre autres, dans les domaines de l’alimentation, du logement et de la réussite éducative », ajoutent les coprésidents de la campagne Centraide 2021, Maria Della Posta, présidente de Pratt & Whitney Canada, et Darryl White, chef de la direction de BMO Groupe financier.

Faits saillants du sondage

  • Plus d’un répondant sur cinq affirme s’être trouvé dans une situation de pauvreté et de vulnérabilité en raison de la pandémie. Il s’agit du tiers chez les 18 à 34 ans.
  • Une grande partie des Québécois sous-estiment l’importance de la pauvreté au Québec : 37 % des répondants au récent sondage Léger évaluent que moins de 500 000 personnes y sont confrontées à la pauvreté. La réalité est tout autre. Le Québec compte effectivement beaucoup plus de personnes à faible revenu qu’estimé par les répondants (elles sont plutôt 800 000 selon la Mesure du panier de consommation et 1,2 million selon la Mesure de faible revenu).
  • Plus de 70 % des répondants au récent sondage Léger croient que la situation de la pauvreté au Québec s’est détériorée et que les inégalités entre les riches et les pauvres se sont accentuées depuis le début de la pandémie de COVID-19.
  • Plus de 75 % des répondants ont par ailleurs été sensibilisés au fait qu’une telle situation peut toucher tout le monde.
  • Aux yeux des répondants, la principale action permettant d’agir sur la pauvreté serait la mise en place de programmes pour la création de logements abordables (60 %). Les autres actions seraient l’augmentation du salaire minimum (50 %), la révision des paliers d’imposition (49 %) et l’élaboration d’un réel projet social misant sur la lutte à la pauvreté (46 %).

Le sondage Léger, commandé par les Centraide du Québec, a été réalisé auprès de 1 005 répondants, du 13 au 15 août 2021 inclusivement. La marge d’erreur maximale pour un sondage est de 3,1 %, 19 fois sur 20.

À propos de Centraide

Au Québec, 11 Centraide recueillent et investissent dans leur territoire afin d’agir efficacement sur la pauvreté et l’exclusion sociale. Ils soutiennent ainsi quelque 1 500 organismes et projets communautaires qui aident et réconfortent plus de 1 million de personnes vulnérables d’ici. Les Centraide du Québec sont également membres de Centraide Canada, qui réunit 77 Centraide et United Way à travers le pays.

À propos de Centraide du Grand Montréal

Centraide du Grand Montréal intervient sur le territoire de Laval, de Montréal et de la Rive-Sud. Il soutient annuellement, sur une base régulière, un réseau de 350 organismes et projets collectifs. Centraide reçoit l’appui d’entreprises, d’institutions privées, publiques et parapubliques et de grandes organisations syndicales. Les fonds recueillis sont investis localement pour briser le cycle de la pauvreté et de l’exclusion sociale.