Centre de femmes du Haut-Richelieu

Avril 2015

Ne pas avoir accès à des aliments sains sur un territoire où 90 % des terres sont réservées à l’agriculture peut sembler surprenant. C’est pourtant un enjeu bien réel dans la MRC du Haut-Richelieu. Une faible densité de population qui amène l’isolement, une rareté des services qui rend les logements plus abordables et qui attirent les personnes à faible revenu, un éloignement des supermarchés où l’on peut s’approvisionner à moindres coûts, un réseau de transport en commun déficient sont autant de défis à surmonter pour améliorer la sécurité alimentaire et l’autonomie des citoyens et citoyennes. 

Dans le cadre d’une vaste consultation publique menée par le Centre de femmes du Haut-Richelieu entre 2009 et 2011, ce sont d’ailleurs ces mêmes citoyennes qui ont exprimé le besoin de travailler ensemble afin d’accroître leur autonomie économique et alimentaire. Face à cette demande, le Centre des femmes a vu l’opportunité de les mobiliser et de leur permettre d’apporter elles-mêmes des solutions à un enjeu qu’elles avaient identifié comme important pour leur bien-être et celui de leur famille.

Accompagnées par les animatrices du Centre de femmes, les participantes de son programme en sécurité alimentaire ont été les principales protagonistes de son déploiement. Ce sont elles qui ont sollicité les élus et les partenaires municipaux pour trouver des locaux pour les cuisines collectives et des emplacements pour les jardins. Elles qui cognent à la porte des agriculteurs et des commerçants pour obtenir des denrées ou de l’équipement à bas prix. Elles, encore, qui exercent leur leadership lors de fêtes des récoltes qui rassemblent des citoyens de tous horizons à la même tablée ou autour du même chaudron.

Quatre ans après le lancement du programme, ces citoyennes, dont plusieurs sont issues d’un milieu socio-économique précaire, sont donc non seulement plus à même de nourrir leur famille à moindre coût ; elles ont aussi développé des compétences dont elles peuvent être fières et un précieux réseau de soutien. Surtout, elles sont sorties de leur isolement et ont repris du pouvoir sur leur vie en répondant elles-mêmes à leurs besoins.

Plusieurs groupes de cuisines et de jardins collectifs sont maintenant capables d’opérer de façon autonome, ce qui permet aux animatrices de se concentrer à mobiliser d’autres participantes dans les municipalités voisines. Contaminées par leur enthousiasme, ces dernières commencent à percevoir les effets bénéfiques de l’engagement des citoyens et citoyennes pour réduire l’exclusion et la pauvreté.

Centraide soutient le Centre de femmes du Haut-Richelieu depuis 2011.

Centre de femmes du Haut-Richelieu est lauréat du Solidaires Empowerment 2015.

Changez des vies pour la vie

+ Donnez maintenant
+ Impliquez-vous