Daphné Mailloux-Rousseau

Avril 2014

Daphné Mailloux-Rousseau était la personne toute indiquée pour prendre la tête de L’Ancre des Jeunes en 2011. Alors membre du conseil d’administration, la jeune psychoéducatrice en milieu scolaire défavorisé connaissait mieux que quiconque le potentiel de cet organisme et des jeunes qui le fréquentent.

Depuis son entrée en poste, la dynamique et pragmatique jeune femme pilote une véritable croissance du seul organisme du sud-ouest de Montréal offrant des programmes destinés aux raccrocheurs. Le but : permettre à un maximum de jeunes de vaincre leurs difficultés académiques et personnelles afin de décrocher un diplôme d’études secondaires.

Un défi qui n’a rien de banal. Seulement dans le territoire du CSSS Sud-Ouest-Verdun, le taux de décrochage atteint les 48 %, contre 32 % pour l’ensemble de l’île de Montréal. L’Ancre des Jeunes offre une ultime chance de réussite scolaire à des jeunes dont la complexité des problèmes (académiques, familiaux et/ou relationnels, pauvreté, abus, faible estime de soi, toxicomanie, etc.) est jugée trop lourde pour le système scolaire. Peu importe leurs difficultés, « aucun jeune ne décroche d’apprendre », affirme avec conviction Daphné Mailloux-Rousseau.

Grâce à sa vision et à son leadership, 50 % plus de jeunes bénéficient de l’accompagnement personnalisé, unique et éprouvé de L’Ancre des Jeunes depuis 2011. En 2011-2012, le taux de jeunes réintégrés a atteint 100 %, contre 80 % pour les années précédentes. L’organisme offre aujourd’hui des services de raccrochage spécifiques aux élèves vulnérables de l’éducation aux adultes, un secteur scolaire qui connaît une croissance et un rajeunissement de sa clientèle. Longtemps réclamées par la communauté, des activités estivales pour adolescents ont été créées pour éviter l’adoption de mauvaises habitudes (comportements sexuels à risque, abus précoce d’alcool et de drogues, etc.) qui pourraient miner la réussite scolaire. L’Ancre des Jeunes s’intéresse aussi aux causes spécifiques du décrochage au féminin.

Communicatrice habile et passionnée, Daphné Mailloux-Rousseau a grandement contribué au rayonnement de L’Ancre des Jeunes dans le grand public, notamment en participant à de nombreuses conférences organisées par Centraide du Grand Montréal. Un rayonnement qui n’a pas fini de s’étendre : en raison de son succès, le modèle de L’Ancre attire de plus en plus l’attention et pourrait bientôt être implanté dans d’autres secteurs du Grand Montréal.

Centraide appuie L'Ancre des Jeunes depuis 1993.

Daphné Mailloux-Rousseau est lauréate du Solidaires Relève 2014.

Changez des vies pour la vie

+ Donnez maintenant
+ Impliquez-vous