Déjà 3,2 M$ versés à 239 organismes

 

Centraide du Grand Montréal : déjà 3,2 M$ versés pour aider 239 organismes à faire face à la crise 


Montréal, le 10 avril 2020 — Depuis le lancement de son Fonds d’urgence COVID-19 le 25 mars dernier, Centraide du Grand Montréal aide les organismes communautaires de première ligne à faire face à la crise et leur donne les moyens et les outils pour intervenir le plus rapidement possible sur le terrain afin de soutenir les personnes vulnérables 

Centraide œuvre sans relâche pour répondre aux besoins croissants, une situation sans précédent. Le processus de décaissement des fonds est rapide afin que les demandes de financement des organismes soient traitées dans le meilleur délai tout en validant la pertinence des requêtes et évitant les duplications.  

Les services existants ou adaptés soutenus par le fonds doivent provenir d’organismes actuellement accrédités soit par une instance officielle (ministères, MRC, villes, santé publique, etc.) ou par Centraide du Grand Montréal. Ils doivent soutenir les actions de première nécessité (distribution de denrées, préparation et distribution de repas et de paniers, etc.), ainsi que renforcer la capacité des services d’écoute et d’aide aux personnes vulnérables comme les aînés, les personnes ayant des problèmes de santé mentale, les itinérants et les aidants naturels.  

À ce jour, pas moins de 430 demandes d’organismes ont été reçueset déjà 239 d’entre elles ont été approuvées totalisant une allocation de 3,2 M$ et cela se poursuit. 

Des besoins importants : portrait de la situation 

Grâce au fonds d’urgence, les organismes proposent de nouvelles façons de faire pour répondre aux demandes d’aide qui se multiplient dans les circonstances. La chaîne alimentaire, pour qu’elle se rende jusqu’aux portes, a été revue. Des organismes ont remplacé leurs activités de cuisine collective par des corvées de préparation de repas congelés qui sont livrés à domicile. D’autres ont mis sur pied de nouveaux services d’appels pour les aînés isolés. Avec l’isolement, l’anxiété, les pertes d’emplois, les services d’écoute et d’aide auprès des personnes vulnérables sont aussi extrêmement sollicités. 

D’ailleurs, le 211, un service de référence pour les gens qui ont besoin de soutienreçoiactuellement quatre fois plus d’appels qu’à l’habitude. Les demandes d’aide alimentaire continuent d’être la principale inquiétude de ceux qui appellent, notamment pour de la livraison à domicile. Les appels concernent aussi la santé, le logement et l’hébergement d’urgence, ainsi que l’emploi et les revenus. Le service 211 est offert dans les 82 municipalités de la  Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), qui représente la moitié de la population du Québec, ainsi que dans la région de Québec.  

« La crise sanitaire que nous vivons en raison de la pandémie de la COVID-19 entraîne des bouleversements majeurs dans le quotidien de la population montréalaise, mais donne aussi lieu à un élan de solidarité des plus inspirants. Grâce au travail et à l’expertise de Centraide, un fonds d’urgence a rapidement pu être mis sur pied et a déjà commencé à distribuer des sommes importantes à des organismes qui viennent en aide aux personnes les plus vulnérables de la société. La Ville de Montréal et ses arrondissements sont fiers d’avoir pu contribuer à ce fonds grâce à un don de 1 320 000$ et saluent tous les donateurs qui continuent à soutenir Centraide. Ensemble, nous parviendrons à ne laisser personne derrière », a déclaré la mairesse de la Ville de Montréal, Valérie Plante. 

 « Le 211 fait un travail essentiel. En plus d’aider les personnes démunies, il nous aide à identifier les trous de services auxquels nous devons rapidement remédier. Les besoins sont grands et nos organismes sont à l’œuvre sur le terrain pour répondre avec l’engagement et l’efficacité qu’on leur connaît. Jusqu’à maintenant, 7 M$ ont été récoltés grâce au Fonds d’urgenceMerci à nos généreux donateurs qui nous permettent de soutenir les organismes qui assurent des services essentiels afin de répondre aux besoins dans nos quartiers, nos villes et nos villages et de venir rapidement en aide aux personnes en difficulté », a ajouté Lili-Anna Pereša, présidente et directrice générale de Centraide du Grand Montréal.  

Centraide du Grand Montréal travaille également en étroite collaboration avec Laval et la Montérégie, les villes, les ministères, les élus, les Moissonsles centres d’action bénévole ainsi que d’autres fondations afin de définir les actions à prendre pour supporter le réseau communautaire. 

Les personnes de Montréal, de Laval et de la Rive-Sud, qui sont dans une situation financière qui le permet, sont invitées à faire des dons au fonds d’urgence COVID-19 sur le site web de Centraide du Grand Montréal à centraide-mtl.org ou par messagerie en textant « COVID » au numéro abrégé 80100. 

Centraide du Grand Montréal intervient sur le territoire de Laval, Montréal et la Rive-Sud. Les personnes démunies qui ne savent pas vers qui se tourner peuvent contacter la ligne téléphonique 211 ou visiter le 211.qc.ca. Ces plateformes les aiguilleront vers les meilleures ressources selon leurs besoins. Pour plus de détails : visitez le centraide-mtl.org, suivez-nous sur nos réseaux sociaux (FacebookTwitter et LinkedIn) ou abonnez-vous à notre infolettre.