David Paradis-Lapointe

Avril 2016

David Paradis-Lapointe carbure aux défis d’envergure. Deux ans après avoir accepté le poste de directeur général du Camp familial Saint-Urbain, il y a opéré une véritable cure de jeunesse. 

Diplômé en administration des affaires, le jeune homme, qui a une feuille de route impressionnante, a mené différents dossiers d’une main de maître tout en insufflant son énergie débordante à l’équipe du camp. Le tout s’est fait dans un souci de respect et d’équité envers les employés et les bénévoles pour éviter tout épuisement. 

Au nombre des réalisations de David Paradis-Lapointe : développement de nouveaux marchés, ouverture du camp à l’année, mise aux normes de différentes installations vieillissantes, amélioration de l’offre alimentaire, optimisation du fonctionnement interne et soucis d’accommoder des clientèles à besoins particuliers (handicaps physiques, allergies alimentaires, communautés culturelles). Le jeune dirigeant voit personnellement à tout. 

Sa vision apporte un vent de fraîcheur dans le secteur des camps familiaux. Actuellement confrontés à de nouvelles exigences de la clientèle, ces camps doivent se renouveler (programmation et offre de services plus compétitives et diversifiées) pour continuer de remplir leur mission, soit d’offrir des vacances en plein air à des familles à revenus modestes. Le camp familial Saint-Urbain, dont le site est situé dans Lanaudière, accueille 55 % de familles défavorisées grâce au financement de Centraide du Grand Montréal. 

Toujours présent et dévoué pour répondre aux priorités du moment, David Paradis-Lapointe souhaite constamment innover pour améliorer l’expérience des campeurs du Camp familial Saint-Urbain. Il est reconnu par ses partenaires pour son oreille attentive, son ouverture, sa créativité et ses réflexions constructives. 

Centraide soutient le Camp familial Saint-Urbain depuis 1975.

David Paradis-Lapointe est lauréat du Solidaires Relève 2016.

Changez des vies pour la vie

+ Donnez maintenant
+ Impliquez-vous