Des leaders communautaires

Pierre G. Cartier

Pierre G. Cartier dont la motivation profonde est le mieux-être collectif, exerce son inspirant leadership en tant que directeur général de la Corporation de l’Étincelle, à Saint-Henri.

Caroline Langevin

Depuis que Caroline Langevin en est la directrice générale, la Corporation L’Espoir porte encore mieux son nom.

Pierre Gaudreau

Pierre Gaudreau est à la barre du RAPSIM depuis 12 ans. Douze années durant lesquelles il a utilisé ses nombreuses qualités pour défendre bec et ongles les droits des personnes itinérantes...

David Paradis-Lapointe

David Paradis-Lapointe carbure aux défis d’envergure. Deux ans après avoir accepté le poste de directeur général du Camp familial Saint-Urbain, il y a opéré une véritable cure de jeunesse.

Manon Rousseau

Manon Rousseau œuvre depuis plus de 25 ans en développement social et communautaire. Elle est la fondatrice et la directrice générale du Centre communautaire Val-Martin.

Christine Fortin

L’aide aux pères vulnérables est le cheval de bataille de Christine Fortin. En à peine cinq ans, elle a réalisé un rêve fou : créer un réseau québécois de ressources pour pères et enfants vivant une période de crise.

Daphné Mailloux-Rousseau

Depuis son entrée en poste en 2011 à titre de directrice générale, Daphné Mailloux-Rousseau pilote une véritable croissance du seul organisme de lutte au décrochage scolaire du sud-ouest de Montréal. 

Patrice Machabée

Leader visionnaire, Patrice Machabée a su miser sur ses forces afin d’élever l’ALPABEM au rang des principaux acteurs québécois en santé mentale.

Benoit Langevin

Benoit Langevin travaille à Action jeunesse de l’Ouest-de-l’Île (AJOI) depuis le premier jour de sa création. Successivement travailleur de milieu, superviseur clinique et directeur général de l’organisme...

Marie-Lyne Brunet

Marie-Lyne Brunet connaît Je Passe Partout comme le fond de sa poche. Elle est une véritable ambassadrice de la persévérance scolaire dans Hochelaga-Maisonneuve.

Jacques Baillargeon

Animé par une grande aversion pour les inégalités sociales, Jacques Baillargeon a fait le pari d’outiller les jeunes en difficulté et itinérants de son quartier, Hochelaga-Maisonneuve, pour qu’ils reprennent le plein contrôle de leur vie.

Veronica Lopez

Veronica Lopez œuvre depuis le milieu des années 1990 auprès des familles en situation de vulnérabilité du quartier Cloverdale, un des secteurs les plus fragilisés de l’Ouest-de-l'Île.

Daniel Vézina

Tout au long de sa carrière qu'il a entamé au début des années 1980, Daniel Vézina a aidé des centaines de personnes handicapées à s’épanouir et à devenir plus confiantes et autonomes. 

Vincent de Villiers

Vincent de Villiers est un exemple de résilience. Abandonné par ses parents, il passe son enfance et son adolescence dans une institution psychiatrique. Dès 1960, monsieur de Villiers est aux côtés de l’abbé Roger Roy lors de la fondation des Compagnons de Montréal.

Sylvie Rochette

Sylvie Rochette est à la tête du Regroupement des Magasins-Partage de l’île de Montréal (RMPIM) depuis le milieu des année 1990. Durant ce temps, le nombre de magasins n’a cessé de croître, passant de 15 à 31. 

Lorraine Decelles

Véritable modèle d’engagement, Lorraine Decelles, coordonnatrice de la Maison d’Aurore, est au service de ce centre de regroupement et d’action communautaire du Plateau Mont-Royal depuis le milieu des années 1980. 

Johanne Bélisle

Johanne Bélisle est une personne exceptionnelle pour qui l’action se conjugue au quotidien pour mieux aider les femmes de sa communauté. Elle s’est jointe au Centre des femmes de Montréal en 1987 à titre de coordonnatrice du service de première ligne.

Aïcha Guendafa

Aïcha Guendafa est directrice générale du CARI St-Laurent depuis l'an 2000. Professeure de physique à l’université pendant neuf ans, madame Guendafa quitte son Algérie natale pour la France, où elle est confrontée au processus d’adaptation.

Sylvie Rémillard

En 1993, Sylvie Rémillard réussit à convaincre divers partenaires de la pertinence d’un projet de cuisines collectives à Saint-Rémi. Quelques années plus tard, cette visionnaire dirigera le Centre de solidarité Familial – Sourire sans faim.

Pierrette Gélineau

Engagée socialement pour la cause des enfants et des familles depuis le début des années 1970, Pierrette Gélineau fonde en 1988 La Maison des enfants dans Hochelaga-Maisonneuve, un quartier où 55 % de la population vit sous le seuil de faible revenu.

Changez des vies pour la vie

+ Donnez maintenant
+ Impliquez-vous